Ville - Argelès-sur-Mer
Ville

Urbanisme

Urbanisme

La Ville s'implique dans l'amélioration du bâti.

Elle joue un rôle-clé dans la réussite de deux dispositifs d'aide adressé à autant de publics différents.

Le FISAC

Un soutien appréciable pour les commerçants du centre ville

Afin de soutenir l'activité commerciale du centre du village, la municipalité a demandé et obtenu de l’État l'attribution de fonds Fisac. Ces Fonds d'intervention pour les services, l'artisanat et le commerce contribueront à la redynamisation, l'embellissement, la sécurisation du centre ville. les conditions d'accès aux commerces pour les personnes à mobilité réduite seront sensiblement améliorées.
Les commerçants dont la demande a été validée bénéficieront d'une prise à charge par la Ville et l’État des travaux qu'ils auront réalisés à hauteur de 38% de la somme investie.
L'opération durera trois années, jusqu'à la fin 2017. Durant cette période, la municipalité et l’État attribueront chacun 57000 euros (total : 114 000 euros) pour ces travaux en centre ville.

L'OPAH

L’Opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH) du centre ancien a été initiée par la Ville d’Argelès-sur-Mer en février 2012. Elle devait s'arrêter à la fin 2014, mais succès oblige, ce dispositif est prolongé. Il s’adresse à de nombreux publics, dont les propriétaires bailleurs, occupants, et les primo-accédants.

Une cinquantaine de logements réhabilités depuis son lancement ; 1,6 million d’euros TTC de travaux engagés ; 738 700 euros d’aides publiques versées en 2012 et 2013 par la ville, le conseil général, l’ANAH et la CAF : l’Opération d’amélioration de l’habitat du centre ancien a atteint sa vitesse de croisière.
Pour rappel, ce dispositif concerne un périmètre en centre ville qui regroupe 2 800 logements. Il encourage la multiplication de résidences principales en cœur de ville et permet d’améliorer les conditions d’habitation des occupants, notamment grâce à la lutte contre la précarité énergétique et l’habitat dégradé.
Les propriétaires occupants et bailleurs de même que les primo-accédants peuvent ainsi bénéficier, sous certaines conditions, de subventions et d’abattements fiscaux pour rénover leur bien immobilier.

Aujourd’hui, l’OPAH encourage les transformations d’usage des bâtiments agricoles et des commerces anciens - une trentaine recensés dans le village - susceptibles d’être transformés en logements : une solution séduisante pour les primo-accédants et les propriétaires bailleurs.

Des aides extrêmement avantageuses pour les transformations d’usage

Elles varient selon la nature du projet du propriétaire et peuvent atteindre 40% du montant total des travaux. Une prime de la ville d’Argelès-sur-Mer est proposée aux primo-accédants. Les propriétaires bailleurs qui conventionneront leurs logements en loyer social et/ou très social peuvent également bénéficier de primes de la CAF et du conseil général.

Vous désirez en savoir plus sur l’OPAH et les aides auxquelles vous pouvez éventuellement prétendre : prenez rendez-vous (gratuit) avec Olivier ou Gaïané, conseillers Urbanis (le cabinet en charge de l’opération) ; tous les mardis de 9 h à 12 h. à l’Hôtel de Ville.
Infos. 04 68 98 85 89 ou argelessurmer@urbanis.fr

Ville
Mairie d' Argelès-sur-mer Allée Ferdinand Buisson - Tél. : 04.68.95.34.58 - Fax. : 04.68.81.60.63